top of page

Formation des élus locaux

Afin d'aller toujours plus loin pour servir les élus locaux et l'intérêt général, nos référents déontologues sont agréés  par le ministère chargé des collectivités territoriales après avis du Conseil national de la formation des élus locaux (CNFEL) pour proposer aux élus locaux des formations liées à l’exercice de leur mandat.

Les fondamentaux du mandat : Laïcité

Objectifs poursuivis :


Compréhension du principe de laïcité :
Développer une compréhension approfondie du concept de laïcité, de ses origines et de son importance dans le contexte de la gestion publique locale.


Application de la laïcité dans l'action politique :
Apprendre comment intégrer et appliquer les principes de laïcité dans la prise de décisions et l'action politique au niveau local.


Connaissance des textes légaux :
Familiariser les élus locaux avec les lois et les textes régissant la laïcité en vigueur, en mettant l'accent sur leur application pratique dans le cadre de leurs responsabilités.


Gestion des situations délicates :
Acquérir des compétences pour gérer efficacement les situations délicates liées à la laïcité, telles que les conflits d'intérêts, les demandes de dérogation, et les manifestations religieuses.


Promotion de la Laïcité :
Développer des compétences de communication pour promouvoir activement les valeurs de laïcité au sein de la collectivité locale, en favorisant le dialogue et le respect mutuel.


Sensibilisation aux enjeux actuels :
Être informé des enjeux contemporains liés à la laïcité, notamment ceux liés à la diversité culturelle, religieuse et sociale au niveau local.


Durée de la formation :


2 jours

Effectif des stagiaires :


Entre 1 et 15 élus


Financement :

 

DIFE : 700€ TTC / élu

Financement collectivité (groupe de 11 élus maximum) :
- Moins de 2 000 habitants 3 980 euros TTC
- De 2 000 à 5 000 habitants 4 400 euros TTC
- Plus de 5 000 habitants 4 800 euros TTC

Management / Ressources humaines : Gestion de crise

Objectifs poursuivis :


Compréhension des concepts fondamentaux :
Développer une compréhension approfondie des concepts de base liés à la gestion de crise, y compris les différentes phases d'une crise et les principes de gestion.
 

Identification des risques et menaces locaux :
Sensibiliser les élus locaux aux risques et menaces spécifiques qui pourraient affecter leur collectivité, en mettant l'accent sur une analyse locale des vulnérabilités.
 

Planification et préparation :
Former à l'élaboration de plans de gestion de crise, en intégrant des protocoles spécifiques à la collectivité locale, et en assurant la coordination avec les autorités compétentes.


Coordination interne et externe :
Renforcer les compétences en matière de coordination, à la fois à l'échelle interne (entre les services municipaux) et externe (en collaboration avec d'autres autorités locales, régionales, et nationales) et sensibilisation au PCS.


Communication de crise :
Développer des compétences de communication efficaces avant la crise (via le DICRIM) et pendant une crise, en mettant l'accent sur la transparence, la cohérence et la gestion des médias.


Gestion des ressources :
Former à la gestion optimale des ressources pendant une crise, y compris les ressources humaines, matérielles et financières, en garantissant une utilisation efficace et éthique.


Gestion de l'information :
Fournir des outils pour la collecte, l'analyse et la diffusion d'informations cruciales pendant une crise, tout en assurant la fiabilité et la rapidité des échanges d'informations.


Psychologie de la crise :
Sensibiliser les élus aux aspects psychologiques de la gestion de crise, en mettant en lumière la manière de gérer le stress, de maintenir la cohésion et de soutenir la communauté affectée.


Évaluation post-crise :
Apprendre à mener des évaluations post-crise afin d'analyser les actions prises, d'identifier les leçons apprises et de formuler des recommandations pour améliorer la préparation future.


Adaptabilité et mises à jour :
Concevoir la formation de manière à être adaptable aux différents types de crises possibles et aux évolutions dans le domaine de la gestion de crise, assurant ainsi sa pertinence continue.


Durée de la formation :
1 jours

Effectif des stagiaires :


Entre 2 et 15 élus


Financement :

 

DIFE : 400€ TTC / élu

Financement collectivité (groupe de 11 élus maximum) :
- Moins de 2 000 habitants 1 990 euros TTC
- De 2 000 à 5 000 habitants 2 200 euros TTC
- Plus de 5 000 habitants 2 400 euros TTC

Les fondamentaux du mandat : Statut et rôle d'élu

Objectifs poursuivis :


Compréhension du cadre légal et réglementaire :
Acquérir une connaissance approfondie du cadre légal et réglementaire qui régit le statut et les responsabilités des élus locaux.


Clarification des différentes fonctions de l'élu local :
Identifier et comprendre les divers rôles qu'un élu local peut jouer, notamment législatif, exécutif, et représentatif.


Responsabilités et obligations juridiques :
Appréhender les responsabilités juridiques et les obligations légales liées à la fonction d'élu local, y compris les règles d'éthique et de déontologie.


Maîtrise des compétences de gestion administrative :
Développer des compétences en gestion administrative locales, comprenant la compréhension des budgets, des ressources, et des processus décisionnels.


Communication et relations publiques :
Améliorer les compétences en communication pour interagir efficacement avec les citoyens, les médias et d'autres acteurs locaux.


Sensibilisation à la diversité et inclusion :
Promouvoir la compréhension de la diversité culturelle, sociale et économique au sein de la communauté locale et développer des compétences pour une représentation inclusive.


Gestion des conflits d'intérêts :
Comprendre les principes de la gestion des conflits d'intérêts et adopter des pratiques transparentes et éthiques.


Participation à la vie locale et à la démocratie locale :
Stimuler la participation active des élus locaux dans la vie locale, y compris la promotion de la démocratie participative.


Sensibilisation à la planification urbaine et au développement local :
Avoir une compréhension claire des enjeux liés à la planification urbaine et au développement local, en mettant l'accent sur la durabilité et le bien-être communautaire.


Durée de la formation :


1 jours


Effectif des stagiaires :


Entre 2 et 15 élus


Financement :

 

DIFE : 400€ TTC / élu

Financement collectivité (groupe de 11 élus maximum) :
- Moins de 2 000 habitants 1 990 euros TTC
- De 2 000 à 5 000 habitants 2 200 euros TTC
- Plus de 5 000 habitants 2 400 euros TTC

Les fondamentaux du mandat : déontologie et prévention de la corruption

Objectifs poursuivis :


Compréhension des principes de déontologie applicables aux élus locaux :
Développer une compréhension approfondie des principes éthiques et déontologiques qui guident la conduite des élus locaux dans l'exercice de leurs fonctions.


Identification des risques de corruption (et plus généralement d’atteintes à la probité) :
Sensibiliser les élus locaux aux différentes formes de corruption susceptibles de se manifester dans le contexte local et les aider à identifier les situations à risque.


Connaissance des textes juridiques :
Familiariser les participants avec les lois, règlements et chartes déontologiques en vigueur, en mettant l'accent sur leur application pratique dans le cadre des responsabilités des élus locaux.


Promotion d'une culture de transparence :
Encourager le développement d'une culture organisationnelle axée sur la transparence, en mettant en évidence l'importance de la communication ouverte et de l'accès à l'information.


Formation sur les mécanismes de contrôle interne :
Fournir des compétences pour la mise en place de mécanismes de contrôle interne visant à prévenir la corruption au niveau local, y compris la gestion des conflits d'intérêts.


Sensibilisation aux conséquences légales et politiques :
Informer sur les conséquences légales, éthiques et réputationnelles liées à la corruption, soulignant l'importance de la responsabilité individuelle et collective.


Gestion des conflits d'intérêts :
Fournir des outils pratiques pour identifier, évaluer et gérer les conflits d'intérêts, en mettant l'accent sur la prise de décisions dans l'intérêt public.


Promotion de l'intégrité et de la responsabilité :
Encourager l'adoption d'une conduite intègre et responsable chez les élus locaux, renforçant ainsi la confiance du public dans les institutions locales.


Présentation des mécanismes de préventions :
Former les élus locaux à la mise en place de mécanismes de signalement pour les cas de corruption présumée, en garantissant la confidentialité, de référent déontologue pour les élus locaux et la protection des lanceurs d'alerte.


Adaptabilité et mises à jour :
Concevoir la formation de manière à être adaptable aux évolutions législatives, aux changements dans le paysage politique, et aux nouvelles stratégies de prévention de la corruption, assurant ainsi sa pertinence continue.


Durée de la formation :


2 jours


Effectif des stagiaires :


Entre 1 et 15 élus


Financement :

 

DIFE : 700€ TTC / élu

Financement collectivité (groupe de 11 élus maximum) :
- Moins de 2 000 habitants 3 980 euros TTC
- De 2 000 à 5 000 habitants 4 400 euros TTC
- Plus de 5 000 habitants 4 800 euros TTC

Management / Ressources humaines : Gestion des ressources humaines

Objectifs poursuivis :


Compréhension des principes de gestion des ressources humaines (GRH) de la fonction publique territoriale :
Développer une compréhension approfondie des principes fondamentaux de la GRH, en mettant l'accent sur leur application dans le contexte des collectivités locales.


Identification des enjeux spécifiques à la fonction publique locale :
Sensibiliser les élus locaux aux défis spécifiques liés à la gestion des ressources humaines dans le secteur public local, y compris les contraintes budgétaires et les exigences législatives.


Développement des compétences en leadership :
Renforcer les compétences en leadership des élus locaux pour qu'ils puissent motiver, encadrer et guider efficacement leurs équipes.


Connaitre les modalités de recrutement :
Fournir des compétences en matière de recrutement et de sélection, en mettant l'accent sur l'équité, la diversité, et l'objectivité dans le processus de sélection.


Évaluation des performances et feedback constructif :
Former à l'évaluation des performances des employés et à la fourniture de feedback constructif pour favoriser l'amélioration continue et la reconnaissance des réalisations.


Gestion des conflits et médiation :
Acquérir des compétences en gestion des conflits, y compris la capacité à identifier, prévenir et résoudre les conflits au sein de l'équipe.


Promotion du bien-être au travail :
Mettre en place des pratiques visant à promouvoir le bien-être au travail, y compris la gestion du stress, la prévention du burn-out et la création d'un environnement de travail sain.


Conformité légale et déontologique :
Familiariser les élus locaux avec les normes légales et éthiques en matière de gestion des ressources humaines, en mettant l'accent sur la protection des droits des employés.


Optimisation des effectifs et gestion des compétences :
Acquérir des compétences pour optimiser les effectifs en fonction des besoins de la collectivité, tout en développant les compétences nécessaires au sein de l'organisation.


Communication interne et mobilisation des équipes :
Améliorer les compétences de communication interne, favorisant la transparence et la mobilisation des équipes autour des objectifs et des projets de la collectivité locale.


Durée de la formation :


2 jours

Effectif des stagiaires :


Entre 1 et 15 élus


Financement :

 

DIFE : 700€ TTC / élu

Financement collectivité (groupe de 11 élus maximum) :
- Moins de 2 000 habitants 3 980 euros TTC
- De 2 000 à 5 000 habitants 4 400 euros TTC
- Plus de 5 000 habitants 4 800 euros TTC

N'hésitez pas à nous contacter pour recevoir notre catalogue détaillé de formation ou pour que nous élaborions une formation sur mesure.

Contactez-nous

14 rue Pierre de Coubertin,
Batiment M,
21 000 Dijon

 

Merci pour votre envoi !

Le DIF (ou DIFE), qu'est ce que c'est ?

Le Droit individuel à la formation (DIF) ou Droit individuel à la formation  des élus (DIFE) en quelques mots :

 

Les élus locaux bénéficient d'un ensemble de droits à la formation destinés à les accompagner dans l'exercice de leurs fonctions et à les préparer à leur réinsertion professionnelle. Tout d'abord, ils ont droit à une formation de 18 jours pendant la durée de leur mandat, pour autant que celle-ci soit en adéquation avec leurs responsabilités et qu'elle soit financée par le budget de la collectivité concernée. Cette formation vise à renforcer leurs compétences et à leur permettre de mieux remplir leurs missions au sein de la collectivité.

Parallèlement, les élus peuvent également faire valoir leur Droit Individuel à la Formation (DIF), un dispositif instauré depuis 2016 pour favoriser leur développement professionnel. Financé par des cotisations prélevées sur leurs indemnités de fonction, le DIF leur donne accès à des formations spécifiques liées à l'exercice de leur mandat, ainsi qu'à des formations visant à faciliter leur transition vers une activité professionnelle après la fin de leur mandat. Ces formations doivent être agréées par le ministère des Collectivités Territoriales pour être prises en charge.

En outre, les élus qui sont également salariés peuvent demander à leur employeur un congé formation de 18 jours, renouvelable en cas de réélection. Ce congé doit être sollicité à l'avance et peut être refusé par l'employeur uniquement pour des motifs légitimes liés au bon fonctionnement de l'entreprise ou du service public. Les frais engagés pour la formation, y compris les frais de déplacement et de séjour, sont pris en charge par la collectivité ou l'établissement public.

La prise en charge des frais de formation et des pertes de revenus subies par les élus pendant leur formation constitue une dépense obligatoire pour les collectivités, dont le montant ne peut excéder un certain pourcentage des indemnités de fonction allouées aux élus. Ces règles s'appliquent également aux EPCI, qui peuvent choisir de mutualiser les charges liées à la formation de leurs élus.

Enfin, le DIF permet aux élus d'acquérir des droits convertibles en euros, utilisables pendant leur mandat pour des formations pertinentes, mais également après leur mandat pour des formations de réinsertion professionnelle. Les collectivités ont la possibilité d'abonder ces droits avec des financements complémentaires, et les élus peuvent désormais gérer leur DIF via une plateforme numérique dédiée, accessible depuis janvier 2022.

bottom of page